Facebook
Pinterest
YouTube
+32 2 466 50 44info@dogcatandco.be
FAQ
Uw dierenwinkel in Zellik Brussel
Dog Cat and Co > Animals-Express > Anolis-Carolinensis-a-vendre

Anolis Carolinensis à vendre


Anolis Carolinensis en vente:

• prix de départ: € --

Généralités

 

Description générale :

C’est un petit iguanidé vert assez svelte, avec le dessous du corps blanc/beige,
qui a le contour des yeux bleu turquoise et un fanon gulaire rouge qu’il déploie
dans certaines circonstances .Les males peuvent atteindre une longueur totale
de 22cm et une longueur museau-cloaque de 8cm, les femelles quand à elles sont
plus petites avec une longueur totale de 18cm et une longueur museau cloaque de
7cm environ. Ils ont une couleur verte, qui peut changer selon la température et
l’humeur générale de l’animal, en marron brun soit sur certaines parties du corps
soit sur toutes les parties verte. Il est aussi appelé caméléon américain grâce à
cette particularité. Les males arborent plus régulièrement une couleur verte alors
que les femelles sont le plus souvent brunes. Les juvéniles et les femelles ont une
ligne blanche sur le dos le long de la colonne vertébral. Ces petits lézards possèdent
des lamelles adhésives sous les doigts leurs permettant de grimper sur les vitres ou
les surfaces lisses du terrarium. Ils peuvent vivre environs 2/3 ans voir un peu plus
pour des males élevé dans de bonne conditions.

 

Répartition :

L’Anolis carolinensis vit au sud-est des Etats-Unis . On le rencontre en Floride,
Caroline du Sud, Caroline du Nord, Louisiane, Géorgie, Alabama et même jusqu’au
Texas, Oklahoma et Virginie.
Il vit dans des forets, plantations, zone buissonneuses voir même près des habitations.

 

Comportement :

L’Anolis vert a un registre de comportements très variés. Et étant diurne, cela facilite
grandement les observations. Les males sont très territoriaux donc surtout, ne jamais
faire cohabiter deux males matures dans le même terrarium même très volumineux sous
peine de voir le male dominant intimider le male soumis à l’aide de hochements de tête,
le poursuivre dans tout le terrarium et même le mordre grièvement. Les animaux
immatures peuvent cohabiter ensemble sans grand problème. Les femelles matures
s’acceptent un peu mieux, même si on retrouve toujours une femelle dominante qui
s’accouple un peu plus et chasse de temps à autre les autres femelles.
L’Anolis carolinensis est un lézard assez craintif quand il est capturé dans la nature mais
peut vite devenir familier et curieux si il né en captivité. Bien sur ce n’est pas un lézard
que l’on peut manipuler.

 

Maintenance :

Je conseil de maintenir ces animaux au minimum en trio ( 1 male pour 2 femelles )
voir un male avec trois ou quatre femelles pour éviter que le male n’épuise trop vite
ses femelles.
Etant donné que c’est un lézard arboricole, il lui faut un terrarium avec de la hauteur,
60X40X60 conviendra parfaitement pour un petit groupe. L’Anolis vert a besoin d’un
point chaud à 35°C, une zone chaude aux alentour de 28/30°C et une zone froide à 22/24°C
. Il faudra aménager le fond et les cotés du terrarium et créer des reliefs pour permettre au
Anolis de grimper et choisir leur lieux de prédilections. Mettre des écorces de liège, des
branches et des cachettes pour permettre a ce petit lézard de grimper et aux femelles de
se cacher du male. Et j’utilise de la tourbe comme substrat.
Je plante mes terrariums pour Anolis avec des Epiprenium sp, des Philodendron sp, des
sp, des mousses, de la Callisia repens, et parfois des Orchidées. Ils ont besoin d’une
humidité comprise entre 60 et 80% que j’obtiens en pulvérisant de l’eau tiède 2/3 fois par jour.
Je mets des cloportes, des anthrènes et des Zoophobas morio dans mes terrariums pour manger les détritus.

 

Nourriture :

Je propose à ces petits iguanidés des petits grillons (Gryllus assimilis, Acheta domestica ,
Gryllus bimaculatus), des petites blattes ( Blaptica dubia, Shellfordella tartara, Gromphadorhina
portentosa ) de petits criquet( Locusta migratoria )et des vers de farine ( Tenebrion molitor ).
Je saupoudre les insectes une fois par semaine de calcium en période reproduction et une
fois par mois de vitamines. Je leur laisse en permanence un morceau d’os de sèche, ainsi qu’un
morceau de fruit bien mûrs ou du miel.
Les juvéniles sont nourris de la même manière que les adultes, mais avec des insectes plus petits
et des drosophiles (Drosophile hydei , Drosophile melanogaster ) et des collemboles.
Je nourris mes adultes tous les deux jours ou tous les trois jours en période d’hivernage.
Les juvéniles sont nourris tous les jours et abondamment, saupoudrés deux a trois fois par
semaine de calcium. Et une fois tous les dix ou quinze jours de vitamines.