Facebook
Pinterest
YouTube
+32 2 466 50 44info@dogcatandco.be
FAQ
Uw dierenwinkel in Zellik Brussel
Dog Cat and Co > Animals-Express > Pantherophis-Guttatus-a-vendre/

Pantherophis Guttatus à vendre


Pantherophis Guttatus en vente:

• prix de départ: € 25

Le pantherophis guttatus


Voici une petite fiche descriptive sur le pantherophis guttatus, communément appelé elaphe guttata ou par son nom vernaculaire : le serpent des blés.

Description:


Colubridé du sud des USA et du nord mexicain, de taille raisonnable allant de 80 à 150 cm à l'age adulte (les femelles étant généralement plus grandes), il est assez svelte. La couleur de fond varie entre les tons orange, bruns et gris et les taches se distinguent de la couleur de fond par une nuance allant du brun foncé, en passant par l’orange et le rouge foncé, pour les phases classiques évidemment. Il possède un dessin en "U" sur le dessus de la tête, qui part des yeux pour arriver aux flancs.

La tête est légèrement plus large que le corps, et il possède des pupilles bien rondes, contrairement à d'autres serpents nocturnes, dont la pupille est semblable à celle du chat.

Pour différencier le mâle de la femelle, il faudra introduire une sonde dans le cloaque de l'animal. Celle-ci s'introduira à bien plus profondément chez le mâle que chez la femelle (et oui).
Il existe un autre moyen qui consiste à exercer une pression sur la base de la queue afin de faire sortir ou non les deux hemipénis propres au mâle,
mais ces deux solutions sont à proscrire pour les débutants, un geste maladroit pouvant facilement blesser l'animal.
Sexer un serpent (on dit comme ça, je n'y peux rien) est compliqué et demande un certain savoir-faire. D'ailleurs les serpents non sexés sont vendus moins cher pour cette raison.

L'elaphe guttata existe en une multitude de coloris (phases) différents allant du rouge pour le classique, au jaune, blanc, rose, noir, blanc, gris, albinos, rayé, et j'en passe....

Ces phases non naturelles font toujours polémique, du fait qu'elles soient issues de croisements bien souvent consanguins pour atteindre la couleur voulue. En gros, on choisit un serpent dont les aspects voulus sont légèrement marqués, et par force de croisements inter-génération, on arrive à un résultat plus marqué. Tout ceci évidemment à but purement lucratif.

Je possède personnellement une elaphe guttata caramel x striped dont voici la seule photo que j'aie en ce moment (je pourrai en fournir plus sur demande, et avec l'accord de mon serpent):

Il possède donc deux rayures marrons qui lui longent le corps, contrairement au classique qui possède des taches et il est jaune, contrairement au classique qui est dans les tons rouges.
Il faut savoir que j'ignorais les procédés de croisements consanguins à l'époque de l'achat. J'ai donc foncé tête baissée vers le serpent que je trouvais le plus beau. Par contre je ne jugerai pas quelqu'un qui achète une phase spéciale en connaissance de cause; c'est juste une question d'éthique terrariophile à laquelle on adhère ou pas.

Comportement:


D'un naturel craintif, l'elaphe guttata ne recherche pas la présence humaine. Toutefois elle s'en accommode relativement facilement si on la manipule assez fréquemment mais pas trop. Deux fois/semaine dont une à l'occasion du nettoyage de son terrarium étant un bon juste milieu.

L'elaphe guttata est un serpent crépusculaire. Elle a tendance à rester cachée en journée pour sortir le soir et au petit matin. En règle générale, c'est un serpent qui bouge pas mal.... pour un serpent. En fait, il bougera surtout quand il pensera que vous ne le voyez pas, bien qu'il existe des individus moins "timides".

C'est LE serpent conseillé aux débutants, du fait de sa taille modeste, et surtout du fait de son caractère docile et très peu agressif.
Généralement, l'elaphe effrayée tentera de fuir plutôt que de mordre. Tout au plus, elle secouera frénétiquement le bout de sa queue, mimant le serpent à sonnette qu'elle n'est pas, occasionnant un léger bruit en frappant contre quelque chose.

Il peut arriver qu'on ait à faire à un individu plus nerveux ou agressif bien que cela soit assez rare chez l'elaphe, qui est un serpent assez cool. S'il vous mord, c'est certainement qu'il vous a pris pour de la nourriture (vous ne vous êtes pas lavé les mains après avoir manipulé sa nourriture par exemple).
En cas de morsure, dites vous que c'est l'équivalent d'une petite éraflure qui pourrait-être causée par un rosier, car les dents de l'elaphe sont relativement petites. Si vous vous faites mordre, évitez de retirer brusquement votre main; vous risqueriez de lui casser les dents. Attendez plutôt que ça passe et qu'il vous lâche.

D'un point de vue communautaire, l'on peut maintenir sans soucis plusieurs elaphes gutt de même sexe ensemble à condition qu'ils aient une taille à peu près semblable, car ils ne sont pas assez évolués intellectuellement pour être territoriaux.
Par contre, il faut éviter de laisser un couple mâle/femelle ensemble toute l'année, car le mâle ne laisserait que très peu de repos à la femelle, la fatiguant à l'excès et occasionnant une mort prématurée de celle-ci.

Terrarium:

La taille du terrarium doit être assez grande pour le serpent, mais pas trop grande non plus. L'elaphe est un serpent qui compte de nombreux prédateur à l'état naturel, du coup elle a tendance à rester un maximum cachée (vous remarquerez que je parle de l'elaphe au féminin, car on dit UNE elaphe), sauf pour aller chasser, au péril de sa vie.

Un bon truc pour avoir le terra adapté à la taille du serpent, c'est : longueur du serpent = longueur + largeur du terrarium. Evidement, on n'est pas non plus à 5 CM près. Au niveau de la hauteur, un petit 60 cm est amplement suffisant, l'elaphe aimant grimper mais n'étant pas non plus un serpent arboricole.

Pour info, l'habitat naturel de l'elaphe guttata ressemble à cela:

C'est un habitat assez compliqué à recréer avec les objets de deco vendus dans le commerce.
Du coup, j'ai tendance à aller vers un compromis entre fonctionnel et esthétique: Quelques fausses plantes accrochées aux murs, un cep de vigne ou une branche en cas d'envie de grimpette, un caillou un peu rugueux pour que le serpent puisse s'y frotter en moments de mue, un bac d'eau assez grand pour que l'elaphe puisse s'y immerger complètement, une cachette en zone chaude et une en zone froide ... au plus y'en a au mieux c'est car le serpent se sentira en territoire sans risque, il sortira donc plus souvent.

Au niveau du substrat, des copeaux spécial reptile feront l'affaire, bien que le top soit de la tourbe blonde (le serpent y fait des galeries et apprécie particulièrement ce substrat). On peut aussi mettre du lino ou du gazon artificiel.

Bien entendu, tout élément de décor sera désinfecté selon les procédés évoqués sur la fiche du pogona vitticeps.

Surtout, dans le cas du terra d'une elaphe juvénile, faire très attention à ce qu'il n'y ait pas la moindre issue dans le terra. Ces serpents sont les rois de l'évasion car ils sont fins comme des spaghettis lorsqu'ils sont jeunes! Si la tête passe le reste aussi, et ils ont une très petite tête...

Éclairage et chauffage:

Mon installation (d'autres manières existent, plus ou moins bonnes, mais j'ai tendance à choisir le mieux pour l'animal).

24 degrés au point frais et 30 au point chaud semblent être l'idéal.
Du coup, avec un peu de matos, c'est facilement atteignable:

- Tapis chauffant, mais en dehors du terra et si c'est du verra, surélever le terra car le contact du tapis sur le verre peut le faire casser. J'ai mis six petites bougies circulaires dans un support en alu pour surélever le mien, mais n'importe quoi peut faire l'affaire du moment que le terra est en équilibre.

- Thermostat pro control II, celui que je conseille pour les raisons évoquées sur la fiche du pogona vitticeps. De loin le meilleur rapport qualité/prix.

Si la pièce où sera le serpent est lumineuse, ces deux éléments suffisent... Sinon, prévoir une petite ampoule bien protégée, qui pourra servir de source de chaleur et d'éclairage. Mon salon étant assez sombre j'ai mis une petite ampoule 25w verte parce que j'aime bien le vert (le serpent lui s'en fout), du coup le tapis chauffant ne s'enclenche presque jamais.

Nourriture:

Amateur de rongeurs, ce serpent ne se nourrit parfois que 3 ou 4 fois par an dans la nature.
Par contre si vous voulez voir votre serpent grandir, il faudra le nourrir plus fréquemment.
De manière générale, lorsqu’on nourrit un serpent, si les écailles au niveau de l’estomac se distendent, il faut offrir une proie plus petite la fois suivante ,de la même manière si on ne voit pas la proie une fois ingérée au niveau de l’estomac ,il faudra alors offrir de plus grosses proies.

La quantité de nourriture varie évidemment avec l'age du serpent:

Juvénile: d'abord une souris rosée (sans poils), ensuite deux lorsqu'il les accepte, tous les 5 jours

6 mois: un blanchon/semaine

18 mois (maturité sexuelle): une sauteuse ou une souris adulte (selon le gabarit de l'animal) par semaine.

Les plus grands spécimens peuvent être nourris de jeunes rats sans problème.

De toute façon, contrairement au lézard, le serpent ne fera pas une occlusion intestinale face à une proie trop grosse: il la régurgitera.

Certains donnent des rongeurs vivants à leur elaphe. Il faut savoir qu'une elaphe qui a gouté du vivant pourra décider de ne plus manger de mort. Or, les souris mortes sont bien plus simples à stocker. Pensez y donc!
De plus, sans surveillance un rongeur vivant peut causer de graves lésions au serpent.
Par contre, le foie d'une souris vivante est riche en vitamine D3, alors que cette substance est quasiment nulle dans le foie d'une proie congelée. Du coup, enrober une souris morte de vitamine D3 (trouvable en magasin spécialisé) une fois par mois est judicieux.

Hygiène et entretien:

- Enlever les crottes, qui ont lieu en général deux ou trois jours après le repas (elles sont souvent bien cachées).

- Changer l'eau tous les deux jours max. L'elaphe guttata aime se baigner dans une eau tempérée de temps à autre, mais n'apprécie pas boire de l'eau trop chaude.

- Changement de substrat tous les 3 mois.

- Nettoyer/désinfecter le terra tous les 6 mois.

Généralités 

Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html
Le lézard Leiocephalus personatus est saurien très vif qui appartient à la famille des iguanidae bien qu'il ressemble à un scincidae, il a des pattes et un corps relativement massif, il possède une crête sur le dos à partir de la tête et continuant sur la queue ou elles deviennent de plus en plus grandes et effilées.
Leiocephalus personatus
Leiocephalus personatus

Cette espèce Leiocephalus personatus, du moins le mâle, est extrêmement colorée! les flancs sont de couleur rouge orangé très vif, les joues sont oranges, les pattes sont vertes et le dos est brun, il possède une tache noire en forme de masque autour des yeux et un casque brun plus sombre sur le crâne. Les femelles sont plus petites (aux alentours de 18 cm), et bien plus ternes, les flancs sont marron collé à 2 lignes, une blanche en bas et une beige en haut, le ventre et la gorge sont blancs tachetés de noir, elle n'a aucune crête ou est très réduite.

Ils sont originaires des plages, des broussailles et des forêts côtières des îles Caraïbes, principalement sur l'île d'Hispaniola où ils abondent sur les plages, ainsi que d'Haïti, Cuba et quelques autres îles comme en République dominicaine, on les trouvent parfois dans les jardins bordant les habitations.

Pour eux, une maintenance en terrarium sec est de mise, dans un bac d'environ 120x40x40 pour un couple, il lui faut un point chaud de 35 °C et un point froid de 24 °C pour 21-21 °C la nuit, une source d'UV est obligatoire.

Le bac devra obligatoirement contenir une couche de 5 cm ou plus de sable très fin dans lequel il s'enterrera la nuit pour dormir, l'installation devra être composée de roches, de branches, et de larges feuilles sèches, ainsi qu'une bassine d'eau assez importante mais pas profonde qu'il faudra changer tout les jours (ils ont l'habitude de déféquer dedans)

sont alimentation se composera surtout de grillon, de sauterelle et de vers de farine, ainsi que de certaines "friandises" telle que des teignes ou des buffalos qu'on lui servira de temps à autre.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/fiche-terrariophilie-2619-leiocephalus-personatus.html

Famille: Colubridae

Genre: Pantherophis (anciennement Elaphe)

Espèce: guttatus

Origine: Sud Est des Etats-Unis

 

Maintenance:

Le terrarium: Pour une jeune couleuvre: 25 x 20 x 30cm (Type Fauna-Box)

Pour un spécimen adulte: 60 x 45 x 40cm (Type terrarium)

 

Conditions climatiques:

 

Température

Jour

Nuit

Zone chaude

28 à 29°C

24 à 25°C

Zone froide

24 à 25°C

21 à 22°C

Hygrométrie

50%*

50%*

 

*: Ce taux doit être augmenté à 80% minimum lors de la mue. Pour cela il suffit de pulvériser de l'eau tiède dans le vivarium et de placer la gamelle d'eau en zone chaude.

Eclairage: Pas obligatoire si le cycle jour/nuit est assuré par la lumière naturelle. L'apport d'U.V n'est pas indispensable. Durée: 12H00.

 

Alimentation: Adapter la taille de la proie à celle du serpent.

Jeune: Une proie tous les 5 jours

Adulte: Une proie par semaine

Il est préférable de donner du mort surtout si le serpent y est habitué.

Veiller à TOTALEMENT décongeler la proie. Pour cela il faut la faire tremper dans de l'eau tiède. En cas de refus il est impératif de jeter la proie car les bactéries se développent très vite ce qui peut être toxique pour le reptile.

 

Reproduction:

Maturité sexuelle: 2 ans. 80cm. 400G

Gestation: 35 à 40 jours. Incubation: 55 à 60 jours à 28°C

Nombre d'oeufs: De 10 à 15 en moyenne.(parfois beaucoup plus, jusqu'à 30)

 

Conclusion:

Le serpent des blés est parfaitement adapté aux débutants, grâce à un caractère docile il supporte bien les manipulations. (à éviter en période de mue ou après un repas) Bon mangeur il ne pose que peu de problèmes pour se nourrir. De nombreuses mutations de couleurs existent (amélanistique, hypomélanistique, snow, butter,...) ce qui explique l'interêt que porte les éleveurs pour cette espèce. Maintenus dans de bonnes conditions les débutants ne rencontreront pas de réels soucis.

Durée de vie: de 12 à 15 ans en moyenne. En captivité des spécimens de plus de 20 ans sont fréquement observés.